jeudi 14 juillet 2016

Jules Lermina - L'élixir de vie

jules lermina elixir vie

Jules Lermina

L'Élixir de vie


Je ne pensais pas revenir vers Jules Lermina après ma stupéfiante expérience de lecture de L'effrayante aventure (si vous êtes curieux, jetez-y un oeil, c'est ici). Mais le hasard m'y a ramené. Et je serai cette fois-ci bien moins critique.

Cette nouvelle met en scène une jeune médecin dépassé par le surprenant décès d'une fillette. Il a beau retourner le cas dans tous les sens, c'est à n'y rien comprendre, il est inexplicable. Des années vont passer avant qu'il ne se penche de nouveau sur ce décès.

Finalement, contrairement à ce qu'indique le titre, il est moins question d'élixir de vie que de transfert d'énergie. Jules Lermina s'interroge sur les sciences alternatives et les disciplines occultes, il développe au passage d'intéressantes théories sur la vie, la mort, le bien, le mal et soulève des points qui méritent qu'on s'y attarde. Son personnage, monsieur Vincent, fait d'ailleurs preuve de lucidité quant à certains concepts tels que démence et espérance de vie.



"Cent quinze ans, mon cher. Qu'on dise après cela que la folie n'est pas un brevet de longévité."


Mais s'il y a quelques notions réellement intéressantes et de très bonnes réparties, il y a également, occasionnellement, des remarques d'une touchante naïveté. J'en veux pour preuve le commentaire qui accompagne la larme à l’œil du jeune médecin lorsqu'il voit un enfant moribond :



"J'ai toujours adoré ces petits êtres."


Oui, touchant et naïf.

Bref, c'est une bonne histoire vite lue et, si elle ne révolutionne pas la littérature de genre, elle est définitivement meilleure que L'effrayante aventure. C'est déjà ça.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire