lundi 27 février 2017

Francis Berthelot - Mélusath

francis berthelot melusath reve demiurge dystopia belial

Francis Berthelot

Mélusath (Le rêve du démiurge - III)

Ed. Dystopia / Le Bélial'

 

Alors qu'on retrouve des personnages et des thématiques des premiers opus, les éléments commencent à s'emboîter et le cycle à se mettre en place. Et pourtant, si Le jongleur interrompu n'est pas à proprement parler la suite de L'ombre d'un soldat, Mélusath n'est pas non plus celle de ces deux-là.

On change de décor. C'est maintenant celui d'un théâtre parisien. Sur scène se prépare une pièce, Oreste et Pylade, qui se joue également en coulisses. Gus, qui compense par l'art le passé qu'il a perdu, Wilfried, qui n'assume tout simplement pas le sien ou encore Katri, une jeune femme qui remplace dans la vie sa sœur décédée, autant de personnages qui se confondent avec ceux qu'ils interprètent. Le tout devant un trompe l’œil  plus vrai que nature.

Francis Berthelot, en superviseur de la mise en scène, confronte chacun de ses acteurs à une quête identitaire et les pousse à se retourner sur leur passé. Ce n'est pas toujours facile mais c'est indispensable pour qu'ils se révèlent à eux-mêmes. Continuant à approfondir des thématiques déjà exploitées, ce livre reste cohérent avec le début du cycle. La nouveauté vient plutôt du léger virage que prend celui-ci, s'éloignant doucement du réalisme grâce à une première petite touche fantastique.

Le livre va crescendo, de même que le cycle, et Mélusath confirme le talent de l'auteur et sa capacité à se renouveler. A suivre maintenant dans Le jeu du cormoran.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire