vendredi 19 avril 2019

Tom Sweterlitsch - Terminus


Tom Sweterlitsch Terminus Albin Michel imaginaireTom Sweterlitsch 

Terminus 

Ed. Albin Michel 


Après un court prologue futuriste et apocalyptique, le premier roman de Tom Sweterlitsch nous emmène en 1997, sur une scène de meurtre particulièrement graphic, comme on dit outre-Manche. Trois membres d'une famille trucidés, une mère et deux de ses enfants, du sang partout et des ongles arrachés. Un truc vraiment dégueu. Peut-être même un peu trop. Le père et l'ainée de la fratrie manquent à l'appel.

C’est Shannon Moss qui se colle à cette enquête. Pourquoi elle, alors qu'elle n'est pas simple flic mais agent spécial du NCIS ? Car, avant d'être le principal suspect, le père de famille a participé, comme elle, à un programme top-secret de voyage dans le temps. Et là, dans le futur, il a assisté au Terminus, la fin de toutes choses sur la planète. En effet, notre monde court à sa perte et seuls quelques rares personnes bien placées sont au courant. Mais pour l'instant, l'agent Moss enquête dans le présent. Même si elle aura l'occasion de faire quelques allers-retours en 2015-2016 pour piocher des réponses aux questions en suspens en 1997. Elle aura surtout l'occasion d'y vivre des aventures inouïes et de payer de sa personne.

Il y a deux ou trois choses sur le voyage dans le temps qu'il faut avoir en tête. Dans ce roman, le passé est immuable et le présent est ce qu'il est. Soit. Quant au futur, il ne s'emploie qu'au pluriel. Les futurs. Ou, plus précisément, les futurs probables. Chacune de nos actions impactant le cours des évènements et donnant potentiellement à la courbe du temps une direction inédite, il existe une infinité de futurs probables. Même si chacune de ces trajectoires mène finalement au Terminus. Il faut également avoir en tête qu'un tel voyage peut s'avérer dangereux. Les habitants du futur probable que vous visitez, s'ils découvrent que vous venez du présent, pourraient avoir intérêt à ne pas vous laisser repartir. Oui, songez que le retour du voyageur dans le présent fait disparaître cette projection et eux avec.

Si sa trame a tout du roman policier, s'il en respecte d'ailleurs les codes et s'il se dévore comme un polar d'une redoutable efficacité, le roman de Tom Sweterlitsch brille surtout par ses éléments science-fictionnels. L'intrigue est basée sur le voyage temporel, l'auteur en revisite le concept avec originalité et exploite brillamment les possibilités qui s'offrent à lui. Il est toujours très cohérent, rigoureux et ne laisse aucune part au hasard, qu'il s'agisse des conséquences du voyage, des empreintes du temps, de la dangerosité de l'opération ou encore des variantes entre les futurs probables. Tout est parfaitement maîtrisé. Quant aux coïncidences troublantes et aux situations déroutantes qui semblent n'être là que pour pousser l'agent Moss dans ses derniers retranchements, elles ne doivent rien au hasard...

Par bien des aspects le roman peut sembler complexe - et il l'est en partie - mais il n'est jamais compliqué. C'est l'une de ses grandes forces. Certes, il faut être à ce qu'on fait quand on le lit, mais la solidité de l'intrigue n'a d'égale que sa limpidité. Sachant que son personnage, charismatique et déterminé, nuancé et intelligent, pourrait à lui-seul valoir le détour.

Et si mon enthousiasme n'est pas suffisant pour vous convaincre de vous lancer dans ce roman, je ne peux que vous renvoyer vers les avis éclairés d'Apophis, du Lutin, de Célindanaé ou encore de Gromovar. Ils n'en pensent pas moins.

12 commentaires:

  1. Je le commence bientôt... :-D

    RépondreSupprimer
  2. (merci pour le lien)

    Tu me disais récemment que tu ne savais pas de quelle manière tu allais résumer ce roman, eh bien ma foi, je pense que tu as très bien réussi dans cet exercice. Très bonne critique, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (De rien)

      Ce billet n'a pas été facile à rédiger. Le roman est complexe, pas évident à résumer mais ce qui est sûr c'est que j'ai beaucoup aimé.

      Supprimer
  3. Apophis m'avait déjà fait mettre le roman dans le caddie, je risque d'en mettre un deuxième !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu en mets un par avis positif dans ton caddie, tu vas y laisser ton porte-monnaie…

      Supprimer
  4. Je n'en ai vu que des avis positifs mais je restais un poil réticent. Ce que tu en dis me donne grande envie !

    RépondreSupprimer
  5. Clair et limpide comme chronique pour un roman complexe et comme tu le soulignes, pas compliqué. J'ai adoré et je valide tout de mon côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Clair et limpide", tant mieux, je me suis arraché les cheveux pour arriver à ce résultat…

      Supprimer
  6. Merci pour le lien. Le roman fait l'unanimité pour le moment :)

    RépondreSupprimer