lundi 4 janvier 2021

George O. Smith - Opération Interstellaire

George O. Smith  Opération interstellaire Fleuve Noir anticipation
George O. Smith 

Opération Interstellaire 

Ed. Fleuve Noir 


En 1869 était posé le fameux Boulon d'Or qui symbolisait la réalisation de la jonction ferroviaire entre l'Amérique de l'Est et celle de l'Ouest. Moins d'un siècle plus tard, George O. Smith imaginait un équivalent interstellaire futuriste avec le Maillon d'Or qui unirait par onde Z la Terre et sa lointaine enfant, Néoterre. Les communications deviendraient alors instantanées, abolissant les distances dans l'espace !

L'homme de ce projet, Paul Grayson, a bien des soucis. Génie pour les uns, fumiste plein d'idéal pour les autres, il doit sans cesse faire ses preuves, composer avec les inévitables conflits d'intérêts et déjouer les complots de ses rivaux. Tout commence d'ailleurs quand on lui subtilise ses papiers d'identités et que, pendant qu'il déclare le vol, un individu tente de prendre sa place à bord de son astronef.

Il ignore alors que ce qui n'est que le début des ennuis pour lui est également le début de celui, moins fâcheux mais plus profond, du lecteur qui suit ses mésaventures.

En effet, dire de ce roman gentiment utopiste qu'il ne brille pas par le rythme de son intrigue serait un doux euphémisme. Opération Interstellaire est lent et plat, à l'image de la relation qui se crée entre le pilote et la jeune écervelée qui lui sert d'acolyte.
"-Nous pouvons nous marier tout de suite.
- Je ne demande pas mieux, mais… à condition que vous acceptiez une femme qui n'a rien à se mettre… Je n'ai plus que ce que je porte en ce moment."
Bref, on tient là un roman d'anticipation dégoulinant de naïveté, un livre qui partait sur une bonne idée mais ne tient pas plus la route que ses promesses et qui exploite des ressorts d'un classicisme paresseux et poussiéreux. J'en baille. Arf.

---


Et pour suivre l’avancée du projet Objectif "231", cliquez sur la fusée !
FNA n°59

6 commentaires:

  1. Tu as le don pour ne pas donner envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'un de mes dons, en effet. Et pas le moindre.

      Supprimer
  2. Je vois que tu continue ton sacerdoce. Une belle abnégation pas toujours récompensée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais avant de m'y embarquer que la route ne serait pas toujours facile. Me je viendrai à bout de ce challenge...

      Et ma proposition tient toujours : joins-toi à moi !

      Supprimer
  3. C'est vrai que ça partait bien. Chance pour nous, ta chronique se poursuit de manière agréable à lire, elle - cette punchline sur le début des ennuis, 10/10.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Placer un bon mot, c'est ce qui me fait vibrer.

      Supprimer