mercredi 7 juin 2017

Andreas Eschbach - Aquamarine

andreas eschbach aquamarine atalante Andreas Eschbach

Aquamarine

Ed. L'Atalante


Mon opinion est bien trop tranchée pour que je ne cherche à nuancer mon propos. Inutile donc de tourner autour du pot :

J'ai bien cherché et je crois qu'il n'y a rien à sauver dans ce livre. L'intrigue est faible, les personnages sont creux, le style est pauvre. Déjà. Ensuite, ce livre peu inventif recycle des thématiques ultra courues sans rien leur apporter. Enfin, il enfonce quelques portes ouvertes  sur la différence et s'égare en réflexions à la petite semaine sur l'évolution de la société et de l'environnement.

Mais comment Andreas Eschbach a-t-il pu se fourvoyer à ce point ? Comment, après avoir produit l'excellent Des milliards de tapis de cheveux, a-t-il pu ficeler un scénario à ce point cousu de fil blanc ? On se croirait dans un mauvais roman pour ados niaiseux, à mi-chemin entre les aventures d'Harry Potter à Marineland et une version bas de gamme de Waterworld. De quoi faire bien rigoler Patick Duffy.


Ce livre est un pétard mouillé (!).

4 commentaires:

  1. Eschbach a pourtant fait du très bon et j'ai particulièrement apprécié "Le dernier de son espèce".
    Alors au lieu de tenter cet "Aquamarine" je lirai plutôt "Des milliards de tapis de cheveux" dont j'ai toujours entendu dire le plus grand bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le dernier de son espèce" ? Hop ! Rajouté sur ma liste !

      Supprimer
  2. Il s'agit bien d'un livre pour ado, genré en Young Adult d'ailleurs et ça marche très fort auprès de ceux-ci !
    Les éditeurs demandent carrément aux auteurs d'en écrire maintenant donc comme beaucoup d'auteurs de SF-Fantasy-Fantastique, il est trendy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, s'il en fallait une, ça pourrait bien être la preuve que je ne suis définitivement plus un adolescent...

      Supprimer