samedi 21 novembre 2020

John W. Campbell - La Chose

John W. Campbell La Chose Le Bélial' heure lumiere
John W. Campbell 

La Chose 

Ed. Le Bélial' 


Certainement bien moins connu que son adaptation par John Carpenter, La Chose est un excellent roman qui illustre parfaitement la nécessité de savoir resituer une œuvre dans son contexte pour pouvoir pleinement en apprécier toutes les qualités. En effet, rien ici ne laisse soupçonner que le livre date de 1938, et certainement pas sa langue, d'une grande modernité (certes, la traduction est récente, mais je doute que la version de Pierre-Paul Durastanti ne reflète pas fidèlement le texte). Le vocabulaire et les tournures sont intemporelles et il en va de même pour les décors, la technologie ou encore les références.

Quant à l'histoire, elle semble d'un classicisme à toute épreuve : l'environnement est hostile, les protagonistes sont confinés, livrés à eux-mêmes, une créature venue de l'espace et capable de changer de forme les élimine les uns après les autres. Mais là encore, il ne faut pas oublier qu'elle a été imaginée il y a 80 ans. Son caractère novateur prend alors tout son sens. De plus, alors que le danger est invisible et que chacun est potentiellement l'ennemi, l'aspect science-fictionnel prend des allures de whodunit. L'auteur, qui sème le doute et crée une tension basée sur la paranoïa, en profite pour donner à son livre une dimension philosophique : alors qu'il contraint ses protagonistes à devoir prouver qu'ils sont bien des hommes, il s'interroge sur la définition de l'humanité et sur ce qui lui est propre. Il mélange ainsi très habilement les genres.

Même s'il n'est pas parfait, si les personnages se confondent parfois et si les démonstrations scientifiques ne sont pas toujours limpides, le livre de John W. Campbell est bluffant. Il est romanesque, bien ficelé, captivant et il rentre indéniablement dans la catégories des incontournables. Ni plus, ni moins.

D'autres avis ? Hop !


Et pour faire le point sur ces challenges, c'est ici.

10 commentaires:

  1. Celui-ci ne me tente pas du tout. J'attends l'année prochaine pour la nouvelle fournée UHL !

    RépondreSupprimer
  2. du même avis que toi. Une petite perle ce UHL.

    RépondreSupprimer
  3. Je m'étonne ne n'avoir toujours pas lu ça, merci pour le rappel !

    RépondreSupprimer
  4. Lu dans son ancienne traduction, j'ai bien aimé le fond, la partie thriller, mais la chose est un peu bête sur les bords...

    RépondreSupprimer