mercredi 31 juillet 2019

Jean Baret - Bonheur™

jean baret bonheur belial audible

Jean Baret 

Bonheur™ (Trademark - 1)

Ed. Le Bélial' 


Que les choses soient bien claires, je n'ai pas acheté ce livre !

Est-ce un détail d'importance ? Oui. Je vais y venir. Mais avant ça, je tiens d'abord à préciser, et c'est une grande première pour moi, que je ne l'ai pas lu mais écouté. Il sera donc question du livre, mais dans son interprétation par Frédéric Kneip.

L'action de Bonheur™ se déroule dans un futur incertain et nous fait partager le quotidien de deux policiers de la section "Crimes à la Consommation", Toshiba et Walmart. Le premier, gravement neurasthénique, gobe des antidépresseurs à longueur de journées et, quand il ne parie pas sur la tournure des faits divers ou des conflits internationaux, passe volontiers ses nerfs en tabassant sa femme, un robot. Le second, une montagne de muscles hypertrophiés, s'injecte toutes sortes de produits anabolisants, se gave de pilules de toutes les formes, toutes les couleurs, et fréquente autant les putes qu'il mate de porno. Et les deux consomment copieusement. C'est d'ailleurs l'unique contrainte dans leur vie et celle des citoyens. La société entière fonctionne sur la consommation et se voit régulièrement rappelée à l'ordre : "Avez-vous consommé ?" Et quiconque enfreint cette loi voit débouler nos policiers.

Ce roman sur certains des maux profonds de la société, sur la publicité à outrance, sur le sponsoring, sur la seule politique qui persiste, celle de la surconsommation, n'est pas réellement à lire pour la mince affaire de fonds occultes qui sert de fil à l'intrigue. En revanche, il construit un univers incroyablement cohérent et d'autant plus effrayant qu'il est particulièrement crédible. Le contexte est entre autre développé à travers le débat d'actualité "The Shot Heard Round the World" que les personnages subissent au quotidien. Les hologrammes de spécialistes débattent de sujets parfois idiots, parfois malins, toujours révélateurs de la société. L'émission revient souvent, son titre est systématiquement répété, comme pour enfermer le lecteur et les personnages dans une routine. D'ailleurs, les jours se répètent, toujours les mêmes, avec ses rituels immuables et ses longues énumérations ponctuelles. En cela, il y a clairement un parti pris dans la forme et c'est un choix ambitieux et sacrément risqué. Un choix qui paye, à mon avis, en particulier lu de la voix profonde et hypnotique de Frédéric Kneip. À ce sujet, si je suis généralement sensible à la langue et à la manière dont un livre est écrit, je peux affirmer qu'il est très bien interprété mais j'aurais du mal à me prononcer en ce qui concerne la plume de Jean Baret.

Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'il est choquant. Il exploite nos travers contemporains pour nous faire réfléchir et n'hésite jamais à être cynique, grinçant, incorrect et à salement bousculer le lecteur. Et c'est totalement jouissif !

Transposition romanesque des travaux de Dany-Robert Dufour sur la pléonéxie - le philosophe signe d'ailleurs une postface intéressantes et très éclairante - Bonheur™ est le premier volet de la trilogie "Trademark". Le roman est complet et peut se lire indépendamment mais la thématique est à creuser dans le prochain épisode, Vie™

Un grand merci à Lune qui m'a offert ce livre et grâce à laquelle je n'ai pas consommé. Quant à Gepe, Yogo, Celindanae, Gromovar, Lorhkan et Le Chroniqueur, je crois qu'ils ont tous collaboré au système en place. Non pas que je veuille balancer mais... 

8 commentaires:

  1. Quel rebelle, il n'a pas consommé et il l'affiche publiquement ! =O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai décidé de vivre dangereusement et de ne plus rester dans l'ombre !

      Supprimer
  2. Vous n'avez pas consommé !? Ne bougez pas, Toshiba et Walmart sont déjà en route…
    (Blague à part, merci pour cet avis ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi, l'ami, je consommerai le suivant, impossible de faire l'impasse dessus. (A moins qu'une âme généreuse ne me l'offre également…)

      Supprimer
  3. J'ai peur que la forme ne l'emporte sur le fond, j'attends donc les suites pour voir si je consomme ou non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de crainte à ce sujet, le fond & la forme valent le détour.

      Supprimer
  4. Le livre est franchement gênant mais pareil je trouve qu’il vaut le détour ! J’ai hâte de decouvrir la suite qui n’en ai pas une 😁

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte également. Je suis curieux de savoir quel nouvel angle il adoptera pour développer sa thématique. On sera vite fixé, en septembre.

      Supprimer