vendredi 13 novembre 2020

Dune - Exploration scientifique et culturelle d'une planète-univers

(Sous la direction de) Roland Lehoucq Dune Exploration scientifique et culturelle d'une planète-univers Le Bélial' parallaxe
(Sous la direction de) Roland Lehoucq 

Dune - Exploration scientifique et culturelle d'une planète-univers

Ed. Le Bélial'


Imaginez un film d'action. Le héros, viril et ténébreux, dirait d'une voix grave : "Mes hommes et moi, nous sommes les meilleurs. Pour cette mission, il nous faut carte blanche." Le colonel, les dents serrées sur son cigare, lui répondrait : "Vous l'avez." Puis il ajouterait dans sa barbe : "Et que Dieu nous protège…" J'imagine que c'est exactement ce que se sont dit Roland Lehoucq et son éditeur à la perspective de cet ouvrage. Les meilleurs. Ils sont dix, la crème de la crème, grands connaisseurs de Franck Herbert, bien décidés à explorer une œuvre magistrale, à livrer toutes les clés nécessaires à sa compréhension et à proposer la référence ultime.

Les maîtres de conférences, professeurs, docteurs et directeurs de recherche qui signent les articles de cet essai ne sont pas que spécialistes en philosophie, en linguistique ou en sciences, ils sont également - voire surtout - de sérieux geeks. Leur maîtrise du cycle de Franck Herbert et du genre dans lequel il s'inscrit force le respect, ainsi que leur cohésion et la solidité de leur travail. Ensemble, ils ne proposent pas qu'une simple analyse de Dune, ils s'intéressent à toutes ses facettes, que ce soit le contexte de l'écriture et les sources de l'auteur, les références et la symbolique, la religion, la politique et l'écologie ou encore la projection du futur. Sachant qu'aucun argument n'est jamais avancé au hasard. Tout est sérieusement documenté et solidement étayé par des citations extraites de l'un ou l'autre des volumes, et que chaque aspect est abordé par un expert en la matière.

Roland Lehoucq, qui par ailleurs dirige la collection Parallaxe, peut se féliciter du résultat. Ce nouveau volume brille autant par son expertise que par sa cohérence et il est à l'image des précédents (celui-ci, celui-là ou encore cet autre) : un ouvrage solide, passionnant et un bel objet, élégamment illustré. Probablement la référence ultime. En revanche, il est préférable, voire indispensable, d'avoir lu le cycle pour en apprécier la lecture. Pour ma part, il m'a fait voyager une bonne vingtaine d'années en arrière, à l'époque où j'ai dévoré tout le cycle - qu'il est peut-être temps de relire, d'ailleurs.

D'autres avis ? Hop !

Et pour faire le point sur ce challenge, c'est ici.

6 commentaires:

  1. "Ce nouveau volume brille" aussi par la couleur de sa couverture. (comment ça c'est très réducteur ?)
    Bon, si un jour je lis "Dune", peut-être que j'aurai envie de prolonger, qui sait. Surtout en imaginant Roland Lehoucq dans le rôle présenté en début d'article.

    RépondreSupprimer
  2. Je vais d'abord relire Dune et ensuite je me pencherai sur ce condensé d'articles ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dépêche-toi ! Si tu lis cet essai avant la fin de l'année, tu peux le faire rentrer dans le #ProjetMaki !

      Supprimer
  3. Par Griaule, je n'ai toujours pas lu Dune non plus. Par contre, j'ai participé au mook Dune, qui j'espère me donnera envie de m'y plonger. Et si j'aime, poursuivre l'aventure...
    Mais tout cela fait beaucoup de si.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis quand a-t-on besoin d'un mook pour se lancer dans un tel chef d'œuvre ?

      Supprimer