lundi 25 octobre 2021

Joseph Incardona - Derrière les panneaux il y a des hommes

Joseph Incardona Derrière les panneaux il y a des hommes Finitude pocket
Joseph Incardona 

Derrière les panneaux il y a des hommes 

Ed. Finitude 

 
Il y a deux ans, je lisais La Soustraction.
Disons que chez moi ce roman a fait écho.
(N'allons pas jusqu'à parler de révélation)
Comment donc résister à ouvrir Les Panneaux ?

Vengeance et brutalité, sang, sexe et tension,
Tout le champ lexical du roman noir y passe.
Et pour cause, en voici une habile variation
Alors qu'un homme en cherche un autre, l'attend, le chasse.

C'est sur l'autoroute que se déroule l'action,
S'agite un microcosme et valdinguent les pions.
Tout va très vite, la narration est au cordeau.

L'auteur malmène ses personnages, le trublion,
Et n'épargne rien à ses lecteurs, attention !
Mais ça ne vous effraie pas, hein ? Vous êtes pugnace...

6 commentaires:

  1. Reste une question.
    De l'auteur ou du chroniqueur,
    Qui fut l'initiateur
    De l'écriture ici en utilisation ?

    RépondreSupprimer
  2. Paul Fournel

    L’autre, sonnet

    Sonnet pas la peine
    Sonnet pas important
    Sonnet pas grand chose
    Sonnet rien

    Sonnet pas grave
    Sonnet pas sérieux
    Sonnet pas nécessaire
    Sonnet pas l’heure

    Sonnet pas trop fameux
    Sonnet pas bien méchant
    Sonnet pas la mer à boire

    Sonnet pas lui
    Sonnet pas moi
    Sonnet l’autre

    RépondreSupprimer
  3. Un excellent roman oui, rythmé, original, tendu..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment très bon, oui. Maintenant, du même auteur, il y en a d'autres qui me font de l’œil.

      Supprimer